• Guy Adrian

C'est pas encore interdit, donc, c'est permis !


Non, Chers Amis, je ne vais pas vous parler du pillage des deniers de l’Etats par des politiciens sans vergogne, mais d’une révolution qui va secouer la planète, son nom est :

Crispr-Cas 9

C’est un ciseau à ADN, destiné à modifier les génomes, il est à la biotechnologie ce qu’est l’iPhone à la téléphonie !

Voici le principe : l’ADN est un ruban en forme de double hélice qui, dans chacune de nos cellules porte notre code génétique (couleur des yeux, aspect physique, prédisposition aux maladies…). Avec Crispr, vous avez une séquence d’ARN à une seule branche qui se fixe à un endroit précis du ruban et l’enzyme glouton cas 9 découpe. Ensuite, on répare le gène, on le remplace, on le modifie ou on l’inactive. Voilà ! Déjà des milliers de laboratoires dans le monde l’utilisent pour le traitement de maladies génétiques et de certains cancers. Fin 2016, un essai a démarré en Chine sur des cancers du poumon. Dans ce cas les cellules tumorales ont un gène appelé PD1 qui empêche les lymphocytes T, cellules de défense, de les reconnaître avant destruction. Tout simplement avec Crispr on a ôté le gène néfaste pour faire régresser les tumeurs. Evidemment, on espère aussi « régénérer » les victimes de maladies génétiques et pourquoi pas celles affectant le cerveau comme l’autisme. C’est de la belle science, bravo ! Mais puisque c’est un nouveau domaine, tout semble permis : en 2015, toujours en Chine, on a bricolé des chiens pour qu’ils soient deux fois plus musclés que la normale et des cochons de compagnies pesant 10 kilos seulement à l’âge adulte. Quelques savants veulent aussi ressusciter les espèces disparues, donc « Jurassik Park » n’est pas loin : un mix de gène de mammouth congelé sibérien avec ceux d’un Jumbo actuel, et hop, des bébés mammouths vont gambader dans les zoos… DU grand n’importe quoi, mais puisque ça n’est pas interdit ! Pour les bidouillages sur les embryons humains, on est un peu plus circonspect, parce que modifier un patrimoine génétique transmis à la descendance, ça serait clairement la suite de l’eugénisme des années 30-40. Mais par contre, modifier le patrimoine génétique d’insectes nuisibles genre moustique est très sérieusement envisagé (je n’y vois pas d’inconvénient, car si je suis avec 1000 personnes et 1 moustique, c’est moi qu’il pique !). Là, il s’agit du moustique anophèle responsable du paludisme : avec Crispr-Cas 9, on peut faire du forçage génétique, introduire une mutation dans toute la population de ces insectes et les rendre stériles. En quelques générations, finis les moustiques et le paludisme !

Bien sûr, les plantes ne seront pas épargnées, à nous les super-céréales, les roses noires, les concombres d’un mètre de long, les fruits géants : ah des framboises si grosses qu’une seule suffira pour une tarte à la framboise ! Astuce suprême, contrairement aux OGM actuels, on ne pourra pas y déceler de modification génétique, donc ça ne sera pas des OGM !

Pour l’instant, tous les bricolages sont permis, mais quand même, les autorités de Biosécurité ont fait remarquer que « cette avancée scientifique majeure qu’est Crispr-Cas 9 pourrait faire l’objet de détournement malveillants ». Ah bon ? Oui, ça se fait déjà aux Etats-Unis où des biologistes bidouillent Crispr dans leur garage. C’est un pays où le garage (en général trois fois plus grand que chez nous) sert à tout. on a eu des chimistes de garage (cf la série Breaking Bad), l’informatique de garage, la téléphonie de garage, etc.

Dans ces garages sévissent les « biohackers » qui peuvent utiliser des kits Crispr-Cas 9 vendus à 99$ sur Internet. Avec, ils bidouillent ce qui leur tombe sous la main, bactéries, virus… mais soi-disant, ils ne travaillent pas sur l’humain. Par contre, les terroristes, eux, ne vont pas se gêner pour produire des vecteurs bien nocifs et les envoyer chez nous. vous n’y croyez pas ? La secte extrémiste japonaise AUM n’avait-elle pas utilisé du gaz Sarin dans les métro de Tokyo faisant 25 morts et 5 000 blessés ? Et ça sera sans compter les dictateurs sanguinaires prêts à éliminer définitivement leurs opposants.

Puisque c’est permis, et pas prêt de s’arrêter, on va prendre le risque de modifier les entités vivantes actuelles, avec au départ de louables intentions. Afin de se donner bonne conscience, on parlera d’éthique, on mettra des garde-fous que l’on enjambera gaillardement pour un peu de gloire ou beaucoup d’argent. L’humanité changera, ou même disparaîtra, comme le pense Stephen Hawking, un des plus grand physiciens de notre temps. Il donne aux humains 1 000 ans de survie. Personnellement je pense qu’il y a un zéro de trop à cette prédiction, mais rien n’est perdu, car d’après les savants cosmologues, nous ne sommes pas seuls dans l’Univers, rien que dans notre galaxie, il y a des milliards d’autres planètes où, sur certaines, il y aurait de la vie. De ces mondes lointains, des braves gars viendront dans des machines bizarres et ils nous diront : « Votre planète va mal, vous avez tout bousillé avec le réchauffement et les bidouillages génétiques, pas de souci, venez chez nous, on a de la place ! ».

Ou alors, peut-être qu’on nous observe de la-haut et que l’on viendra nous dire : « Non, là, ça n’est plus possible, c’est interdit… ». C’est précisément le thème de mon nouveau roman, à paraître dans les librairies vendredi 10 février, tout beau, tout frais :

Marylin et l’Ange turfiste

Editions le Texte Vivant.

C’est une très belle histoire, elle vous plaira !

#marylinetlangeturfiste #guyadrian #textevivant #CirsprCas9 #roman

0 vue

© 2023 by The Book Lover. Proudly created with Wix.com

  • Grey Facebook Icon
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now