• Guy Adrian

Gégé Président


En ce lundi matin, ça piaillait ferme dans le bar-PMU-Loto de mon village. Il était 11h30, et les vaillants piliers du zinc, après 6 à 8 verres de vin blanc ou rosé s'énervaient en évoquant les événements du premier samedi de décembre : gilets jaunes, casseurs, dégradations, répressions. Chacun y allait de son avis mais la conclusion globales était claire : "Il y en a marre, là, il faut virer Macron !".

Le patron, homme de bon sens, émit une réserve :

- Et vous le remplacez par qui ? "

Les vociférations reprirent de plus belle avec : "Ces politiciens sont tous des pourris ou des nuls, ça sera pire !". Certains ont affirmé que le temps des extrêmes était venu pour la droite et la gauche, on verrait bien... Profitant d'une accalmie due au remplissage des verres par le patron, j'ai risqué :

"Et si Gégé devenait Président ?".

Tous m'ont regardé comme si je débarquais d'un OVNI, comme je buvais un café, ils ne pouvaient pas croire à un abus d'alcool. L'un d'eux a supputé :

-Gégé de Lyon ? Il est planqué à la Mairie, c'est un malin qui a senti les emmerdes venir, il a démissionné de son poste de Ministre de l'Intérieur juste à temps...

- Non pas lui !

Un autre a risqué :

- Gégé l'acteur ? Mais il est toujours bourré, pire que nous, et puis il est citoyen russe ou peut-être même en train de devenir Turc !

Ces constatations objectives firent rire les autres et j'ai poursuivi :

- Non, Gérard Larcher, l'actuel Président du Sénat...

- Mais bien sûr ! Affirma Monsieur Julien, retraité EDF, doyen des présents, d'après la Constitution, c'est lui qui doit assumer l'intérim si le Président démissionne ou s'il est empêché".

Il y eut un instant de flottement, ce nom de Larcher étant à peine connu mais un quidam se rappela :

"Oui un gros joufflu avec une bonne tête de pochetron et du bide, il a l'air bien posé, pas comme le petit énervé qui se prend pour Jupiter !

- C'est vrai qu'il se porte bien pour ses 69 ans ! C'est un vétérinaire qui a été longtemps Maire de Rambouillet et Sénateur depuis 1986. On dit qu'il a un bon coup de fourchette, son seul petit défaut c'est qu'il s'endort facilement et fait la sieste pendant les discours de ses collègues du Sénat, avec lui ça sera plus détendu...

- Sûr qu'on a pas besoin de gens qui veulent faire une réforme par semaine, à jouer les malins comme avec cette transition énergétique. D'après-eux on devrait encore polluer moins alors qu'on est déjà dans les meilleurs de la Planète pour les émissions de CO2. Pourquoi vouloir nous faire acheter des voitures électriques à autonomie limitée, avec des batteries pas écologiques du tout ? Pour trouver le lithium ils bousillent les déserts du Chili et de Bolivie et pour le cobalt c'est des enfants de 10 ans qui creusent comme des rats dans les mines du Congo-RDC. En plus, on ne sait pas les recycler ces batteries et ça ne crée pas un emploi ici : 90% des batteries lithium-ion viennent du Chili, comme les panneaux solaires. Nous on a besoin de nos bagnoles pour bosser et partir un peu en vacances, pas pour jouer à l'écolo-bobo-frimeur ! Et puis qu'on arrête de nous massacrer avec des taxes et qu'on augmente le SMIC et les pensions...".

Entendant ces récriminations, je me disais que pour financer les augmentations demandées, il faudrait que ces lascars décident d'aller travailler plutôt que de vivre des subsides de l'Etat : RAS, allocs, etc. D'un autre côté, comme ils en dépensent une bonne partie en jeux à gratter, amigos et quintés, ça retourne dans les poches de ce même Etat.

Je me tournai vers Monsieur Julien qui me fit remarquer :

"Si ce Gérard, après l'intérim, veut se faire élire, il lui faudra un programme.

- Surtout pas ! Juste remettre tout comme avant : limiter les taxes en particulier sur le fuel et 90km/h sur les routes. Il faudra discuter tranquillement avec les syndicats pour augmenter le SMIC, le point d'indice des fonctionnaires et relever les pensions : un vieux ne devra pas toucher moins que le SMIC mensuel. Voilà, à part ça, aucune réforme, une présidence pépére, façon Jacques Chirac, bilan zéro à part les salons de l'agriculture et les beaux discours pour la promotion de vos produits régionaux et du tourisme. Il ne reste que ça dans notre pays...

- Et l'international ?

- Le minimum, surtout pas de guerres coûteuses comme au Mali, fini les expéditions coloniales et penser à rendre les DOM-TOM indépendants. Pas la peine que le Président aille faire le beau dans les G-20 inutiles où les vrais puissants, Trump, Poutine et Xi se foutent de lui, en plus il n'est pas nécessaire de serrer des mains d'assassins comme ce Prince vendeur de pétrole qui a fait tuer et démembrer un opposant journaliste. Il faut que notre Président reste en France, sur le terrains, proche des vrais gens, qu'il écoute leurs problèmes jusqu'au fin-fond, dans la "Diagonale du vide", zone qui va des Ardennes à l'Ariège en passant par le Massif Central, là, les villages meurent, les centres-villes sont désertés. Comme il aime bien manger, notre Gégé, il aura organiser des "repas républicains" pour y déguster les produits du terroir bien arrosés avec des vins du cru et faire des beaux discours. Sacré programme ! Avec ça, Gégé sera élu Président au premier tour avec 70% des voix !

- Pari tenu !".

#giletjaune #2018 #EmmanuelMacron

© 2023 by The Book Lover. Proudly created with Wix.com

  • Grey Facebook Icon
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now